EMS 09 -Abstract- La musique électroacoustique figural: chiasme, éloquence et communicabilité

Autor: 
Jorge Antunes
Idioma: 
Fecha de Publicación: 
15/06/2009
Actividad en donde fue presentado: 
Tipo de publicación: 
Publicación

Abstract

La musique électroacoustique à la fin du XXe siècle et au début du XXIe siècle, présente des indices de que le compositeur veut rompre avec la traditionnele incomunicabilité propre à la musique nouvelle. On continue à pratiquer des transgressions, mais le goût par l'éclectisme dans la musique électroacoustique a pris un chemin esthétique, tel comme d'autres manifestations post-modernes, qui cherche également la communicabilité.

Il semble que l'expression musicale gagne des facilités concernant le désir de communication. Des objets musicaux sont construits avec soin et avec des qualités de persuasion. Il semble que le compositeur de musique électroacoustique commence à vouloir "convaincre" et "émouvoir", après avoir abandoné la pratique du pur plaisir sonore.

Pendant l'analyse de nouvelles œuvres électroacoustiques des auteurs différents, j'ai identifié  des constructions syntaxiques semblables aux figures utilisées dans la rétorique classique et dans la poesie. Ainsi, en travaux antérieurs, j'ai divulgué des trouvailles: anaphores et epistrofes en œuvres de François Bayle, Dick Raaimakers, Elzbieta Sikora et autres. Dans des œuvres de João Pedro de Oliveira, Mario Mary et d'autres compositeurs, j'ai identifié pas seulement des anaphores, epistrofes et poliptotes, mais aussi des anadiplosis et epizeuses. Après avoir fait des entrevues avec les compositeurs, j'ai remarqué qu'eux-mêmes ne connaissaient pas les similitudes avec les figures de langage trouvées dans ses oeuvres. Tout a été construit de manière spontanée, sans intentions préalables.

Dans la présentation de ce travail j'ai l'intention de parler de ma recherche centrée sur la figure de langage connue sous le nom de chiasme.

Le chiasme appartient à la catégorie de la métathèse, car il fait usage de la transposition, la commutation ou la permutation des mots. Comme figure de syntaxe, le chiasme peut être caractérisé comme une figure de style avec l'utilisation de la répétition dans laquelle l'ordre des mots est inversé.

L'exemple donné par Quintiliano est paradigmatique:

    Non ut edam vivo, sed ut vivam edo.
    (Ne pas vivre pour manger, mais manger pour vivre.)
(Quintiliano, I siècle)

Le chiasme n'est pas utilisée seulement dans la poésie. On le trouve également en des célèbres tirades, pensées et textes théoriques:

"La seule façon d'exister, pour la conscience, est d'avoir conscience d'exister."
(Sartre, 1936)

"Les armes de la critique ne peuvent pas, en effet, remplacer la critique des armes."
(Marx, 1843)

On trouve des exemples importants de chiasme dans les oeuvres de Bach et Anton Webern. Ma conférence est consacrée à montrer un peu de mes recherches dans ce domaine, en présentant des exemples de quiasme trouvés dans les oeuvres électroacoustiques de Eduardo Reck Miranda, François Bayle, Francisco Kroepfl, Mario Mary, Javier Alvarez, João Pedro de Oliveira et autres.

 

Prof. Dr. Jorge Antunes

Universidade de Brasília, Departamento de Música

antunes@unb.br